Jour 16 : Si on m’avait dit qu’un jour je verrais des orques nager autour de mon catamaran !!!

Oui oui vous avez bien lu, après les tortues, le cachalot, les raies aigles, manta et pastenagues aujourd’hui nous n’avons pas vu UN ni DEUX ni TROIS orques mais plutôt 6 !!! Elles pêchaient dans le canal entre Bequia et Saint-Vincent presque au même endroit où nous avons vu le cachalot.

Des petits et des gros.
Avoir 6 ans et voir des orques !
Dans le groupe que nous avons croisé il y avait nettement plusieurs femelles (un peu plus petites et avec un aileron courbe), des petits, et au moins une orque mâle, plus grand, avec l’aileron plus triangulaire. Sur cette photo il y a probablement une orque mâle (en haut à gauche) et une femelle.
Une orque mâle

Cette fois-ci c’est Jérôme qui les a aperçus un peu plus loin et qui nous a dérouté. Nous avons ainsi pu profiter du spectacle magnifique de ces cétacés si gros et si agiles dans l’eau. Nous avions d’abord pensé voir de gros dauphins mais les orques paraissaient plus lents et surtout étaient très peu intéressés par notre bateau. Les dauphins sont connus pour jouer dans les sillages, là rien ne semblait distraire les orques de leur chasse. Nous avons fait 3 passages afin de bien les admirer et pour avoir le temps de réveiller Archibald qui dormait bien tranquillement dans sa cabine.

Orques au loin en attendant la vidéo que Jérôme vous partagera certainement

Pour les dauphins il parait que ce sera à Sainte Lucie.

Nous avons démarré la dernière semaine de notre voyage et sommes maintenant en pleine remontée vers la Martinique. Ce matin nous avons quitté l’environnement des Grenadines et nous sommes après une navigation de 35 miles au près arrivés sur l’île de Saint-Vincent qui est la plus grosse de ce pays “Saint Vincent les Grenadines”. Nous avons pu quasiment tout faire à la voile avec un ris dans la voile jusqu’à ce que nous croisions le comité d’accueil orqual.

Salade de semoule en navigation
Eloïse qui lit toujours
Capitaine, capitaine en second et moussaillon

Demain nous rejoindrons un second mouillage sur cette île avant de rejoindre Sainte-Lucie où nous ne serons probablement pas autorisés à débarquer. Puis se sera la Martinique normalement jeudi voir vendredi.

En attendant nous sommes amarrés ancre à l’avant et amarres arrières à un palétuvier dans la baie de Wallilabou.

Clémentine s’occupe des allers retours, catamaran/plage

En arrivant nous avons été assaillis par des “taxi boat” sortes d’homme à tout faire : aide à l’amarrage, pêcheur/poissonnier, livreurs de fruits et il est alors difficile de refuser leurs services. Les goyaves et les mangues auront fait le plaisir du goûter. Ce soir nous mangerons un beau thon que Jérôme est entrain de découper.

Ici aussi nous sommes sur les traces de Jack Sparrow “pirates des Caraïbes”, il y a même un “musée” avec quelques artéfacts sur le ponton de fortune.

Nous avons marché un kilomètre le long de la route pour rejoindre des “cascades” vendues par nos guides de voyage. Malheureusement le site était payant et fermait au moment où nous sommes arrivés. Autour de la route, la végétation est foisonnante. Bananiers, goyaviers et surtout gros manguiers…

Goyavier
Rivière et manguier
Route et cocotier

La circulation par contre est peu engageante nous étions quasi constamment doublés par des voitures donnant la sensation qu’elles accéléraient à notre vue. Les pires étant les taxis.

Isolette abandonnée. “J’ai vraiment été là dedans ?”

La chasse au trésor “papier toilette” fut un succès, et il semblerait aussi que nous ayons du pain pour le petit déjeuner de demain.

En revenant au bateau la nuit tombait. Joachim qui en avait très envie s’est baigné à l’arrière de nuit, pendant que Jérome dépiautait le thon. L’équipe bâbord et nos 2 grandes filles sont elles parties boire un verre au “repère des pirates”. Nous espérons qu’elles ne trouveront pas un autre bateau où embarquer.

Thon avant
Thon après

Commentaires

  1. Christina

    J’adore votre journée – quel programme

    1. Anne-Laure

      Oui incroyable et intense !

  2. Huillard

    Magnifique reportage. Nous vibrons avec vous tous. Bonne suite et bisous à tous à partager. Chantal et Dominique

    1. Anne-Laure

      Merci bises à vous aussi de tout l’équipage.

  3. Michel

    J’aime bien l’ambiance de ce mouillage de Wallilabou, un peu désuète et kitch…les photos sont sympa et c’est une chance d’avoir rencontré des orques.

    1. Anne-Laure

      C’est sûr que c’est très dépaysant et pas déplaisant !

  4. Natie01

    Oh c’est toujours un plaisir de vous lire! Magnifique périple. Profitez bien à fond!
    Natie01

    1. Anne-Laure

      Merci de ton message ! Nous profitons comme il se doit. Bien conscients de notre chance ! Le retour sera probablement un peu difficile 🙂 en attendant le voyage continue.

  5. Laurent

    Très sympa en effet ce mouillage de pirates. Par contre (si je peux me permettre) la photo qui dit « govayer » montre plutôt un papayer ! Cela dit, les papayes c’est au moins aussi bon que les goyaves 😝

    1. Anne-Laure

      Je corrige 😉

  6. Saluuuuuuuuuuuut ! Deviner qui c’est ? Et oui, c’est bien moi, la seule l’unique Apollline ! Je suis en train de mourir de jalousie tellement c’est trop cool se que vous faites. On pourrait pas échanger 😉😉😉 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.