Neuvième jour en mer par Archibald et Anne-Laure

Bphg LMWXUOYJZSANF

Qu’est ce que tu as écrit Archibald ?

C’est “LMWXUOYJZSAN” c’est le nom d’un animal qui n’existe pas. Il vit dans la savane, il est mort, il mangeait de la viande de chien. C’est un mammifère chien. Il a des poils.

Et aujourd’hui Archibald qu’est ce que tu as fait ?

J’ai été à la plage et j’ai pas fait de maison. On a joué au jeu où on a des habits imaginaires avec Eloïse, Clémentine et Joachim. On a été à la plage en paddle, on n’avait pas de pagaie, papa m’a poussé. Je suis allé dans l’eau, j’ai pédalé, il y avait des vagues vagues vagues vagues (NDLR des petits rouleaux et Archibald s’est fait roulé).

Ce matin dans l’eau avec maman on a joué aux policiers et aux pompiers. On a éteint des feux de poubelles, et je montais dans une nacelle.

BOUGALVKT

Et maintenant on doit raconter ce que papa a fait. Qu’est ce qu’il a fait papa fait aujourd’hui ?

Il a plongé en palmes masque tuba et il a ramené des coquillages. Il y avait des crabes.

Début de pousse de corail (le coquillage a biensûr été remis à l’eau par Joachim)
Qui a vu le petit crabe rouge ?
Joachim a osé toucher les piquants d’un oursin

PLVJB

Est ce que tu veux raconter ce que tu as mangé à midi ?

Oui, de la salade de fruits et c’était trop bon. Il y avait des bananes, des goyaves, de la papaye, du citron, un ananas et de la pastèque.

Et c’est maintenant moi – Anne-Laure qui ait l’honneur de terminer cet article.

En effet nous avons passé la journée dans la baie de l’Amirauté sur l’île de Becchia, au mouillage avec le pavillon de quarantaine en attendant d’être libéré des formalités d’hygiène (présentation de tests PCR négatifs de moins de 72 heures) et des formalités de douanes -immigration pour obtenir une clearance.

Le bureau des Douanes

C’est Jérôme – amoureux devant l’éternel des formalités administratives, qui s’est chargé de ces formalités dès 8 heures du matin (en ayant préparé les choses déjà 24 et 48 heures avant). Il était un peu compliqué de savoir exactement quoi envoyer à qui pour les formalités “Covid” et c’est non sans un peu de stress et finalement un peu d’impatience qu’il a renvoyé plusieurs fois l’ensemble des documents des 10 personnes de l’équipage par mail/What’s app etc… C’est à 13h que les services d’hygiène ont donné leur GO et finalement les formalités d’immigration hors Covid n’ont pris ensuite que 10 minutes mais un troisième aller-retour en annexe pour Jérôme. “l’annexe tout seul à bord elle va vite, et heureusement parce que c’était assez loin là-bas” dit le principal intéressé.

Une fois la “clearance” reçue une moitié de l’équipage : l’équipe , équipe Morandeau, s’est rendue enfin à terre. Il faut dire qu’entre le moment où leur avion a atterrit de Paris et leur embarquement dans l’annexe directement depuis la plage des Salines nous ne leur avions laissé que le temps de récupérer leurs bagages, prendre le taxi et retirer les habits qui craignaient un peu l’eau. Puis le départ avait du être rapide (18h) afin de partir avant la nuit du mouillage pour notre traversée majeure de 19h.

Il semblerait que le village bien que petit leur ait paru charmant et ils ont rempli la mission “achat d’une bouteille de gaz de remplacement” avec succès !

L’équipe 2 : l’équipe Samson Zilliox, a elle décidé de toucher la terre, à la nage, la plage la plus proche nous narguant depuis 24h. Les garçons ont donc embarqué sur le paddle pendant que les filles et leurs parents ont palmé vigoureusement.

Enfin à 16h30 il a fallu quitter (ou nous avons enfin pu partir) le mouillage qui nous avait accueilli aux Grenadines et après une courte navigation nous nous sommes établis à Petit Nevis juste avant la nuit ce qui a permis aux plus courageux (et courageuses) de se baigner pour la deuxième et troisième fois de la journée. Nous sommes très bien abrités près d’une falaise quelque peu impressionnante. Et les fonds ont l’air très sympas.

Une partie de l’équipe 1 🙂
Et si j’ai du prendre le relais pour cet article c’est qu’Archibald lui a fait un petit somme pendant la traversée, refusant que nous l’installions plus confortablement “les chats ça dort dehors !”

Je n ‘exclus pas de réveiller le capitaine cinq fois cette nuit pour vérifier “qu’on n’a pas bougé”, “qu’on a tourné mais qu’on est pas trop près des hauts fonds”, “qu’on n’évite bien le bateau canadien d’à côté”, “juste parce que j’ai un peu peur mais je ne sais pas de quoi”, “parce que le vent est tombé/a forci/a changé” Les joies du mouillage 😀

Vue du nouveau mouillage

Et le mot de la fin pour Archibald :

PKGRONVCXWAZERTYUOIWXCVBN

Commentaires

  1. ANDRES FAMILY

    Bonjour les amis,
    merci de nous faire voyager, on a bien aimé les photos ainsi que les articles.
    Ca nous donne envie de refaire un grand voyage.
    On vous embrasse très fort
    A bientôt Oscar, Timothé et Melinda

    1. Anne-Laure

      Coucou la Andres Family ! Oh oui on espère que vous allez bientôt pouvoir faire un grand voyage et que vous partagerez vos aventures !

  2. Christine Raskin

    Coucou, c’est génial ce que vous faites!!! Profitez-bien! Des AVENTURES et du BONHEUR pleins les yeux et plein le coeur!
    Groos bisous à tous et de ma part plus particulièrement un gros, gros bisou à toi Anne-Laure! 😘😘😘😉

    1. Famille

      Merci Christine, gros bisous à toi aussi. On aura beaucoup de choses à se raconter à mon retour 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.